Écocentre de Saint-Urbain : pari tenu

Par 12:00 AM - 30 mars 2009
Temps de lecture :

Depuis son ouverture le 23 janvier, les matériaux affluent à l’Écocentre de Saint-Urbain. Les sept conteneurs dédiés aux différentes matières acceptées qui sont en voie d’être remplis. On évalue à 18,4 tonnes d’objets ainsi détournés de l’enfouissement traditionnel.

 « Nous recevons de très bons commentaires des citoyens qui soulignent que l’Écocentre est fonctionnel et qui sont satisfaits du service offert. Les gens constatent qu’ils peuvent contribuer à réduire les déchets destinés à l’enfouissement et que les efforts individuels réunis donnent d’excellents résultats et ce, pour le bénéfice de la collectivité », a souligné le préfet, Dominic Tremblay.

Ce sont entre 10 et 15 personnes chaque jour qui viennent y déposer leurs rebus. On note une cinquantaine d’ordinateurs usagés qui y ont été apportés et qui seront acheminés au CFER de Montmagny. Mais attention, un rebus pour un peut s’avérer un trésor pour l’autre, ainsi plusieurs meubles, considérés encore en état, sont en vente sur place. On y trouve aussi un bac de 1 100 litres de récupération de papier et carton voué au recyclage et un conteneur pour la récupération de résidus domestiques dangereux.

Fréquenté à la fois par des résidants et des entrepreneurs qui ont de petites quantités de matériaux secs à récupérer ou des déchets volumineux à éliminer (moins de 5 m3 / voyage), l’Écocentre passera de deux jours d’ouverture à cinq à compter du 15 avril, soit du mardi au samedi de 9h à 17h. Le grand ménage du printemps se terminera donc en beauté avec un endroit où dirigé les vieilleries.

«Rappelons que les deux principaux objectifs de l’Écocentre sont de détourner de l’élimination un volume accru de matières ayant un potentiel de valorisation (meubles, électroménagers, matériel informatique, matériaux de construction) et d’offrir un service efficace de récupération des matériaux secs et des encombrants de la MRC de Charlevoix à l’année», a indiqué la directrice générale, Karine Horvath.

La construction de deux autres écocentres est prévue en 2009, soit un à Baie-Saint-Paul (sur le site de l’ancien lieu d’enfouissement sanitaire à Saint-Placide) et l’autre à l’Isle-aux-Coudres. Le coût de ces deux projets est de 500 000 $.

Pour plus de renseignements, vous pouvez communiquer avec la chargée de projet en environnement de la MRC de Charlevoix au 418-435-2639, poste 107.

Partager cet article