Visu'Elles: les femmes s'éclatent au Musée de Charlevoix

Par 12:00 AM - 10 mars 2009
Temps de lecture :

Pour une cinquième année, le Musée de Charlevoix accueille l’exposition annuelle du Centre femmes aux plurielles. «  Certaines exposantes sont là depuis le début, d’autres passent leur tour parce que le thème les interpellent moins ou parce que leur horaire ne leur permet pas de participer.  Ça prend du temps quand même préparer une œuvre pour cette exposition-là… Mais on a beaucoup de nouvelles parmi les 26 exposantes de cette année» mentionne Nancy Beauseigle, du comité organisateur.

 

Le comité organisateur du Centre femmes aux plurielles.

Axée sur la fantaisie, les œuvres multidisciplinaires qui ornent la mezzanine témoignent d’une féminité qui a envie d’exprimer sa joie de vivre.  Brigitte Lacroix, conservatrice du musée, tenait à ce que cet univers aussi réjouissant que réfléchissant soit mis en valeur : « ce qui caractérise cette édition, c’est vraiment l’éclatement des genres. On a du textile, du fer, des installations, des sculptures… En général les œuvres sont assez complexes. Je pense que les femmes veulent toujours se dépasser et cette fois, c’est très joyeux, ça explose de couleurs… et de fantaisie ! ».

 

Le vernissage, tenu lors de la Journée de la Femme le 8 mars, a attiré plus d’une centaine de personnes et était à l’image de l’exposition. Les participantes portaient des costumes flamboyants ou des accessoires sortant de l’ordinaire. « Égérie », l’inspiration en chair et en os, est aussi venue chanter la lumière et porter la voix de ces femmes habitées par la beauté et le désir d’un monde meilleur. Les sorbets de l’Armoire à Glaces et les nectars des Vergers Pedneault ont égayé la fête, remplie de rires et de plaisir.

 

Récupération fantaisiste de Stéphanie Rochette.

 

Jean-Luc Murray était ravi de voir cette foule bigarrée s’amuser dans l’institution : « ça rend le musée vivant et ouvert à sa population ! ». En visitant Visu’Elles d’ici le 3 mai, on peut voter pour notre œuvre favorite, qui sera ainsi en lice pour le prix du public. L’accès à l’exposition est gratuit pour toutes les charlevoisiennes…et les charlevoisiens.

Partager cet article