Santé: toujours en attente d'une réponse de l'Agence

Par 12:00 AM - 21 janvier 2009
Temps de lecture :

L’Agence de santé de la Capitale-nationale n’a toujours pas transmis de réponse au Centre de santé et de services sociaux de Charlevoix concernant une solution à la pénurie de médecins. On se souviendra que plus tôt ce mois-ci, une rencontre au sommet avait eu lieu avec les médecins et le ministère notamment.

«Le statu quo serait dangereux. Les médecins sont comme tout le monde, la pression, ça suffit à un certain moment et le risque de rupture de services est là», disait le directeur général, Guy Thibodeau.

Ce dernier est confiant néanmoins, se basant sur de continuelles discussions avec l’agence sur ce sujet précis. Il s’attend d’ailleurs à un coup de fil d’ici la fin du mois.

Charlevoix demande une plus grande latitude dans le dépannage en augmentant notamment de 4 à 7 quarts autorisés par portion de 28 jours. On veut aussi obtenir la possibilité de recruter d’autres médecins postulants. Enfin, on demande une aide pour supporter les médecins ayant plus de 20 ans de carrière qui souhaitent légitimement diminuer leur pratique.

Partager cet article