Le dépotoir de Saint-Siméon ferme ses portes

Par 12:00 AM - 14 janvier 2009
Temps de lecture :

À partir du 16 janvier, une autre petite révolution survient dans le dossier de la gestion des déchets alors que le dépotoir de Saint-Siméon ferme définitivement ses portes et que tous les matériaux de construction doivent dorénavant prendre la direction du LET de Clermont.

Depuis octobre 2006, les matériaux de construction étaient enfouis à Saint-Siméon. Suivant le Règlement sur l’enfouissement et l’incinération des matières résiduelles du ministère du Développement durable et des Parcs, ce site fermera définitivement ses portes ce vendredi, contraignant les entrepreneurs à apporter leurs restes de matériaux de construction, de démolition et de rénovation au LET de Clermont. Ce délais met aussi fin à l’enfouissement des déchets dans la petite municipalité qui rejoint elle aussi Clermont au prix de quelques centaines de dollars supplémentaires sur les comptes de taxes des contribuables.

Le site de Clermont accueillera ses premiers nouveaux conteneurs à compter du 19 janvier. Dans le cas des matériaux de construction, ceux-ci devront provenir uniquement du territoire de la MRC de Charlevoix-Est et de Saint-Hilarion. Le tarif pour l’enfouissement de ces matières est fixé à 120 $ la tonne.

Confusion sur la collecte

Pendant la période des Fêtes, le changement de dates de la collecte des déchets a semé la confusion dans le secteur du Plateau à La Malbaie où les sacs de vidanges se sont rapidement accumulés. Fixée aux deux semaines comme pour l’ensemble de la MRC, la collecte a dû être repoussée d’une journée au cours des dernières semaines, jours fériés obligent. Un report annoncé dans les journaux, mais qui semble ne pas avoir été entendu par plusieurs citoyens. La MRC a reçu de nombreux appels de mécontents alors que des bacs à déchets bondés sont restés au bord de la rue plusieurs jours. La situation devrait revenir à la normale cette semaine, date prévue de la collecte. L’entrepreneur comptait même ajouter du personnel et donner la directive exceptionnelle de ramasser ce qui ne tient pas dans les bacs afin d’assurer le ramassage de l’ensemble des matières dans ce secteur.

Partager cet article