Fermeture des petites écoles : ne politique bientôt en vigueur

Par 12:00 AM - 20 novembre 2008
Temps de lecture :

La Commission scolaire de Charlevoix adoptera en décembre une politique de maintien ou de fermeture des petites écoles parce qu’elle sait que d’autres débats sont éminents. Par exemple, la politique donnera un délai de 16 mois entre la déclaration d’intention et la fermeture définitive d’une école.
 «Les gens ne sont pas dupes, il faudra se parler des vraies affaires. C’est de plus en plus difficile de faire des organisations scolaires qui se tiennent et qui sont équitables pour tous», expliquait le directeur général, Robert Labbé.
Les vraies affaires, ce sont la perte invariable de la clientèle scolaire. De 3060 qu’ils sont aujourd’hui, ils ne seront plus qu’autour de 2600 dans cinq ans, une baisse de près de 20 %. Actuellement, au moins cinq écoles primaires accueillent moins de 50 élèves.
«Il n’existe pas d’avis d’intention de fermeture pour l’heure et nous n’avons pas de scénario non plus», prévient M. Labbé, ce qui signifie qu’il n’y a aucune école qui pourra fermée avant septembre 2010. La politique inclut une consultation obligatoire.

Partager cet article