Vision-Travail, une priorité cet automne

Vision-Travail, une priorité cet automne

Plus d’une quarantaine de femmes ont assisté mercredi dernier au lancement des activités de la 15e saison du Centre-femmes aux Plurielles. L’emphase sera d’abord mise sur Vision-travail, un programme pour la réintégration au travail, puis sur les services offerts aux membres.

Audrey Tremblay, impliquée dans le projet Vision-travail, annonce que le programme commencera le 4 octobre prochain. Il se donnera à raison de 3 jours/semaine pendant 26 semaines, y compris le suivi en milieu de travail.

De l’aide financière est disponible pour les femmes qui en feront la demande. Elles auront aussi la possibilité d’utiliser les services de garde et de transport si elles sont admissibles à ce programme financé par Emploi-Québec. Selon Mme Tremblay, cette formation très variée aborde des points comme la création d’une petite entreprise, des stages en milieu de travail, des activités de réseautage et de l’application de connaissances.

Des ateliers de connaissance et d’estime de soi permettront aux femmes de vivre une belle introspection. Elles obtiendront aussi du soutien plus technique: création d’un curriculum vitæ (CV), simulation d’entrevue et accompagnement personnalisé.

Enfin, mentionnons qu’une formation en informatique de même que des cours en français et en mathématiques seront offerts aux candidates, dont les cohortes varient de six à douze participantes.

Services

Pour Alexandra Simard, la coordonnatrice, chaque début de saison apporte son lot d’excitation et de frénésie. La saison d’automne permettra de rejoindre de 600 à 650 femmes intéressées par les services parfois méconnus, mais nombreux. « On se rend compte que plus les femmes reçoivent des services ici, plus elles découvrent ce que nous leur offrons et plus elles font affaire avec nos ressources », soutient Mme Simard.

Dans le but d’élargir les horizons des femmes, un rallye à l’intérieur même du Centre-femmes aux Plurielles a été tenu. « Sur chaque porte, nous avions une question faisant état des services dispensés. L’activité a été bien appréciée », a laissé entendre Mme Simard. La mission de l’organisme est de permettre aux femmes de briser l’isolement et d’améliorer leur condition de vie. Le centre offre des activités d’échange et d’entraide en toute confidentialité, tout en permettant la prise en charge individuelle et collective.

Les valeurs véhiculées sont l’égalité, l’équité et la justice sociale, la solidarité, la non-violence et le respect de l’environnement. Les femmes peuvent adhérer à des groupes d’aide et d’accompagnement, à des activités éducatives, à des actions collectives, en plus d’être sensibilisées par des ateliers sur l’image corporelle, la violence ou l’hypersexualisation, entre autres. Les activités se tiennent au Centre sur le rue de la Grève, à Cap-à-l’Aigle. Plus d’informations à l’adresse www.cfplus.org.