Un véhicule électrique bientôt accessible à tous

Un véhicule électrique bientôt accessible à tous

Tous les Saint-Siméoniens pourraient bientôt avoir accès un véhicule électrique. L’administration de Sylvain Tremblay tente de se joindre à un projet-pilote lancé en 2017, le « Système d’autopartage avec véhicule électrique en région » (SAUVéR). Déjà, les résultats positifs se font sentir dans les municipalités qui ont posé ce geste vert.
Mis en place par l’entreprise YHC Environnement de Saint-Lambert, le concept de l’initiative écologique est fort simple. « Un véhicule électrique est mis à la disposition de la municipalité. Lorsqu’elle ne l’utilise pas, elle peut permettre à des organismes ou des citoyens de l’utiliser, moyennant un certain coût », décrit Martin Guérin, agent de développement à Saint-Siméon. Il explique qu’il sera possible de réserver des plages horaires en ligne en fonction des besoins. « Et l’automobile se dérouille elle-même à l’heure choisie », énonce-t-il. En plus ce programme, la municipalité installe présentement deux bornes de chargement pour ce type de voitures, en collaboration avec le Circuit électrique d’Hydro-Québec et du Ministère du Transport.
Originalement déployé dans six municipalités en 2017, le projet SAUVéR, financé par la Fédération canadienne des municipalités (FCM) est victime de son succès. Selon le président de YHC Environnement, plusieurs autres villes et villages veulent bénéficier d’une voiture électrique, ce qui fait en sorte que son entreprise devra obtenir de nouvelles subventions de son bailleurs de fonds. Sa réalisation en sol charlevoisien est donc tributaire de ces nouveaux capitaux. « Nous attendons des nouvelles en mars et nous espérons pouvoir déployer les [Chevrolet Volts et les Chevrolet Sparks] au début de l’été 2018.
Il croit que l’initiative écologique a un eut un réel impact chez les municipalités participantes. « Dans le cas de Bromont, l’ajout d’un seul véhicule électrique permettra d’éviter l’utilisation d’un pick-up sur une période de cinq ans » cite-il en exemple. De plus, effet inattendu de l’aventure, elle permet aux résidants de se familiariser avec l’utilisation de ce nouveau type d’automobile. Il souhaite donc obtenir les fonds nécessaires à la poursuite du déploiement de SAUVéR à la grandeur de la province.