Un premier roman pour Mario-Bernard Tremblay

Un premier roman pour Mario-Bernard Tremblay

Mario-Bernard Tremblay

Mario-Bernard Tremblay a peut-être quitté sa région natale, mais elle reste ancrée profondément en lui comme en témoigne son premier roman, Le pêcheur et l’actrice.

Ce livre, il le couve depuis longtemps. «J’ai cette histoire en tête depuis 40 ans, j’ai essuyé bien des refus de maison d’édition avec d’autres versions que celle-ci, mais au final je suis ravi qu’il soit publié par Les Éditions Charlevoix. Ça me rend encore plus fier de voir le nom des Éditions que mon propre nom sur la couverture », commente l’auteur.

L’histoire est celle de Jean-Basile, vieil homme bourru qui traîne comme un boulet une histoire d’amour de jeunesse qui s’est terminée en queue de poisson. Au contact d’un enfant qu’il sauve de la noyade, Jean-Basile redécouvre une certaine joie de vivre. Si le livre est une fiction, le personnage de Jean-Basile est inspiré d’un homme qui a marqué Mario-Bernard Tremblay. « Je suis et ne suis pas l’enfant. Je rêvais d’aller pêcher avec mon héros, Jean Basile Villeneuve, il existait et c’était le plus grand pêcheur d’éperlans de Charlevoix. J’en ai fait un héros dans ce livre », dit-il. Il a voulu écrire un roman accessible, “ni trop long ni trop littéraire” afin que « les gens le lisent ».

« C’est un legs que je veux faire à mon village. Je suis chanceux. Mon enfance est la plus grande et la plus belle période de ma vie! Je voulais faire un témoignage de cette époque, révolue, mais pas oubliée », ajoute l’auteur.

La collaboration avec les Éditions Charlevoix a été un « coup de foudre ». « Serge Gauthier vient de Pointe-au- Pic comme moi. Il a été touché par mon histoire. En un mois, on est passé de la lecture à la publication. Et il m’a dit qu’il serait le gardien de mon roman, c’est très précieux », s’enthousiasme l’auteur qui n’a pas dit, ni écrit, son dernier mot. «J’ai plein d’idées avec cette histoire: j’aimerais en faire un film ou construire un parcours autour du roman dans Pointe-au-Pic. Mais, là, il faut qu’il vive un peu. Il existe, je suis content! »

Une toile de sa main illustre la couverture du roman. « C’est un produit 100% local! », rigole l’auteur.
Le lancement aura lieu le samedi 10 novembre à la bibliothèque Laure-Conan de La Malbaie à 14h et un autre lancement est prévu à la Librairie Baie-Saint-Paul le 16 novembre en formule 5 à 7.