Un changement d’endroit bénéfique pour le Symposium

Un changement d’endroit bénéfique pour le Symposium

La directrice artistique, Sylvie Lacerte et la coordonnatrice du 36e Symposium international d’art contemporain, Camille Richard, invitent les Charlevoisiens à participer aux deux dernières semaines du Symposium.

C’est un pari gagné pour les organisateurs de la 36e édition du Symposium international d’art contemporain puisque les visiteurs et les artistes apprécient le changement de lieu de l’aréna à l’école Thomas Tremblay.

Selon la directrice artistique de la 36e édition du Symposium d’art contemporain, Sylvie Lacerte, le nouvel endroit est populaire. « La proximité du Musée nous aide beaucoup. Nous avons un forfait pour les gens qui souhaitent visiter l’exposition du Musée sur Borduas et le Symposium, et cela fonctionne bien, a-t-elle constaté. Nous sommes déjà rendus à plus de 2 000 visiteurs. Nous avons reçu plusieurs commentaires de nos habitués et ils apprécient le changement de lieu. Pour les artistes aussi, c’est beaucoup plus aéré, plus lumineux et moins bruyant. Ils sont divisés sur deux étages, ce qui permet de changer la dynamique. »

Les visiteurs participent également aux différentes activités de la programmation. Cet après-midi à 16h30, l’artiste Carl Trahan présentera sa démarche d’exploration des liens tordus entre l’écriture et le politique. Carl Trahan a été Lauréat du Prix MNBAQ en art actuel en 2016.

Rappelons que le thème « L’art et le politique » favorise les échanges entre les visiteurs et les 12 artistes. Cette 36e édition prendra fin le 26 août. Il est possible de voir les artistes à l’œuvre dans leur atelier du mercredi au dimanche entre 12 h et 17 h.