Ultra-Trail Harricana: La malchance s’abat sur David Savard-Gagnon

Ultra-Trail Harricana: La malchance s’abat sur David Savard-Gagnon

Image prise sur le site du Journal de Montréal

Après un départ canon, le marathonien de Charlevoix qui en était à sa première participation à l’Ultra-Trail a dû abandonner à cause d’une foulure à la cheville au trentième kilomètre.

Par Gilles Fiset

Le champion de marathon de la région avait pourtant très bien commencé sa course. « Ça allait vraiment très bien, je n’ai vraiment pas eu besoin de forcer, la première partie. Les premiers 20 km, c’était sur de la gravelle et c’était avantageux pour moi. C’était un rythme très facile et très lent, tellement qu’à un moment donné, je me suis mis à piquer une petite jasette avec les autres coureurs en passant de l’un à l’autre.

Je voyais que les autres coureurs avaient plus de difficulté cependant, et sans le vouloir, j’ai pris la tête en montant le mont des Morios. J’attendais les coureurs souvent parce que je ne voulais pas courir seul de nuit, mais à un moment donné, je les ai distancés vraiment », raconte David.

C’est en redescendant le mont des Morios, après 28 km de course, que l’accident arrive. « Dans la descente, on croisait ceux qui montaient, car il y avait un aller-retour pour le mont des Morios. J’ai alors été aveuglé par les lampes frontales de ceux que je croisais et je me suis pris dans une racine ou une roche et ma cheville a tourné. J’ai crié. J’ai essayé de me convaincre que ce n’était pas fini en continuant sur un kilomètre et demi environ, mais j’avais trop mal. Je ne pouvais pas faire plus de 90 km encore avec une cheville comme ça », relate-t-il.