Le trou noir, un combat national

Le trou noir, un combat national

Les chômeurs et chômeuses de Charlevoix ne sont pas seuls dans leur combat contre le trou noir de l’assurance-emploi. En effet, l’ensemble des intervenants des régions aux prises avec cette problématique font front commun afin de mettre de la pression sur le gouvernement Trudeau. Plusieurs initiatives locales ont d’ailleurs déjà vu le jour.
L’organisme Action-Chômage Côte-Nord et le Conseil central Côte-Nord CSN sont particulièrement actifs dans la circonscription de Manicouagan. Le 24 novembre , ils ont convié la population à une marche de solidarité afin d’exiger l’adoption de mesures d’urgence dans ce dossier. Selon le Journal Haute-Côte-Nord, plus de 200 personnes ont répondu à l’appel et ont protesté dans les rues de Forestville. De plus, 20 élus locaux ont joint leurs voix à celles des militants afin de presser le gouvernement Trudeau à agir.
Toujours avec le même objectif, une pétition intitulée « Mettons fin au trou noir sur la Côte-Nord » a également été lancée le 20 décembre dernier dans les locaux de la MRC de Manicouagan, à Baie-Comeau. Selon le journal Le Manic, une quinzaine d’élus étaient alors présents, à la plus grande satisfaction des organisateurs. Au moment de mettre sous presse, 522 personnes avaient signé la pétition en ligne, au https://www.petitions24.com/chomage__mettons_fin_au_trou_noir_sur_la_cote-nord. Aussi, un format papier de celle-ci est aussi disponible dans les communautés visées.
La population du Bas-Saint-Laurent se mobilise également contre le trou noir de l’assurance-emploi. Selon ce que rapporte le Journal de Québec, la coalition sur l’assurance-emploi du Bas-Saint-Laurent a aussi lancé un cri d’alarme et a demandé une intervention du gouvernement fédéral afin de solutionner la problématique le 18 décembre dans le cadre d’une conférence de presse à Rimouski. Du côté des Martimes, Radio-Canada a rapporté que 200 travailleurs saisonniers ont manifesté le 15 janvier à Tracadie. Le député libéral fédéral d’Acadie-Bathurst Serge Cormier était alors de passage dans la ville.
Ce n’est pas un hasard si les représentants du Mouvement-Action-Charlevoix étaient accompagnés par ceux d’Action-Chômage Côte-Nord et du Conseil central Côte-Nord CSN lors de l’occupation des bureaux du ministre fédéral Jean-Yves Duclos les 12 et 13 janvier derniers. Ces organismes travaillent en étroite collaboration afin de lancer d’une forte et vive voix un cri d’alarme.