Trinquez avec le Charlevoyou

Trinquez avec le Charlevoyou

Maurice Dufour au milieu de ses vignes.

Maurice Dufour s’est rapidement fait un nom dans l’industrie fromagère avec le Migneron de Charlevoix. Après en avoir mis en marché six autres et s’être lancé dans l’élevage de brebis, il décide de compléter le duo vin et fromage en fondant son propre vignoble! La première cuvée du Charlevoyou, nom qu’il a choisi de donner au vin produit à partir de ses vignes,  comptait 800 bouteilles de blanc, de rouge et de rosé. « J’ai toujours trippé sur la vigne. Cette plante s’adapte à toutes les conditions », mentionne l’agronome qui a planté sa première en 1987 sur ses terres. L’aventure viticole a débuté il y a sept ans. C’est très récent, puisqu’il a dû patienter cinq ans avant de cueillir son premier raisin. « Notre production est biologique. Seulement 5% des vignobles sont certifiés bio. C’est plus compliqué pour la vinification. Tout peut influencer », explique Maurice Dufour.charlevoyoua

Les choses se sont précisées après une visite au vignoble de Roy et Harnois, de Saint-Joachim. Maurice Dufour a acquis de l’équipement du vignoble et a cultivé ses 4000 premières vignes là-bas. Ensuite, il a rapatrié la production dans ses installations de Baie-Saint-Paul. Le Vignoble Maurice Dufour était fondé.  Les plants du vignoble ont été développés par l’Université du Minnesota. « On n’invente rien. De la vigne poussait en 1850 en Russie! Nous travaillons sérieusement sans se prendre au sérieux », dit-il, en référence au choix du nom de son vin.

Les vendanges 2016 devraient permettre de multiplier la production par 10. Les raisins des 14 000 plants de 30 cépages permettront de produire 8500 bouteilles. Une tonne de raisins donne 650 litres de jus. « Plusieurs cuvées spéciales seront produites grâce aux caractéristiques uniques du vignoble. Le raisin est de qualité. Le procédé fait foi de tout», mentionne le vigneron Yan  Chamberland, qui compte 18 ans d’expérience. Des bulles un jour? « Nous sommes capables de donner un coup », répond Maurice Dufour, en riant.

Le Vignoble Maurice Dufour prévoit ajouter 12 000 plants de vigne au cours des prochaines années. Le Charlevoyou devrait faire l’objet d’un « événement spécial » en juin. « On pense connaître une super année », termine l’agronome qui ne perd pas de vue son rêve, soit de faire de Charlevoix une « destination gourmande reconnue mondialement ».