Sylvie Boucher aux côtés des chômeurs

Sylvie Boucher aux côtés des chômeurs

Sylvie Boucher, députée fédérale conservatrice de la circonscription Beauport – Côte-de-Beaupré – Île d’Orléans – Charlevoix s’active dans les coulisses de la Chambre des communes afin de régler la problématique du trou noir. Elle privilégie une approche non partisane et désire poser des gestes concrets rapidement pour éviter le pire.
La politicienne énonce avoir rencontré à plusieurs reprises le Mouvement Action Chômage et militer à leurs côtés. Elle travaille en collaboration avec Marilène Gill, députée bloquiste de Manicouagan. « J’ai eu une rencontre avec l’attaché politique du ministre Jean-Yves Duclos pour discuter du dossier », énonce-t-elle. Or, au moment de mettre sous presse, celui-ci n’a effectué aucun suivi.
Mme. Boucher croit que la division territoriale effectuée par le régime défavorise la région. « Charlevoix devrait être un secteur unique. Notre réalité touristique nous distingue », avance celle qui soutient qu’il n’y a pas eu de changements depuis les années 1990 au programme de l’assurance-emploi
« Le trou noir n’est pas une question de couleur politique, mais une question d’individus qui ont énormément de difficulté », souligne la députée conservatrice qui passe maintenant à l’action. En janvier, elle compte même organiser une activité avec sa consœur de Manicouagan, qui n’est pas du même parti politique. De plus, elle a demandé au ministre Duclos d’organiser une table ronde avec les élus dont les citoyens sont pris avec la même. Si les choses ne changent pas, elle est prête à transporter le débat à la Chambre des communes.
Globalement, Mme. Boucher souhaite tenir une réflexion de société sur l’orientation économique de la région. « Il faut penser à long terme. Pour moi, le chômage n’est pas une façon de vivre, mais une aide temporaire », avance-t-elle. Elle désire développer une économie quatre saisons, afin d’éliminer le trou noir. Elle compte de cette manière favoriser le retour des jeunes dans Charlevoix. « Il faut trouver ensemble trouver une solution au problème », énonce-t-elle.
En terminant, la députée s’adresse aux chômeurs en leur disant : « Je vous écoute et j’ai pris acte. Vous pouvez compter sur moi, je suis derrière vous. » Ainsi, elle désire leur donner espoir qu’il sera bientôt possible pour eux de vivre le sombre trou noir.