Une soirée à la grandeur des femmes d’ici

Une soirée à la grandeur des femmes d’ici

Le Dégust-Ô-Musée, événement-bénéfice au profit du Musée de Charlevoix qui a eu lieu le 10 mars dernier, a remporté un véritable succès. Plus particulièrement cette année, le comité organisateur a souhaité mettre en valeur les femmes de Charlevoix. De plus, la collaboration avec la Table Agro-Touristique de Charlevoix a été très appréciée des convives. Cette réussite s’inscrit alors que l’institution charlevoisienne est en pleine période d’effervescence.
« L’événement s’est très bien déroulé. Nous avons accueilli près de 100 personnes. C’est plus que nous attendions ! », s’exclame Annie Breton, directrice générale du Musée de Charlevoix. Celle-ci est très fière de la collaboration avec la Table Agro-Touristique de Charlevoix. « Nous avons mis en valeur les producteurs et les chefs d’ici, tout en permettant aux visiteurs de voir nos expositions. C’est un partenariat gagnant », poursuit-elle. En effet, les convives ont pu déguster des bouchées préparées par une dizaine d’artisans d’ici. Celles-ci étaient servies dans les salles d’expositions. D’ailleurs, il s’agissait de l’une des dernières occasions de voir l’exposition L’Emprunte des femmes dans Charlevoix, car elle se termine le 2 avril.
Pour l’activité-bénéfice, le comité organisateur a retenu Mélissa Girard, directrice générale de la station CIHO-FM, comme présidente d’honneur. «Ça allait de soi. Comme nous avons rendu hommage aux femmes qui ont bâti la région cette année, nous désirions faire un clin d’œil à une femme d’affaires et une politicienne inspirante d’aujourd’hui. Mme Girard incarnait parfaitement cela », déclare Mme Breton. De plus, celle-ci a particulièrement apprécié la présence de la députée fédérale Sylvie Boucher ainsi que de la députée provinciale Caroline Simard, qui sont également des modèles pour les femmes de la région. « Nous apprécions grandement l’intérêt que portent les élues au musée. Cela démontre qu’il leur tient à cœur », poursuit-elle. Au moment de mettre sous presse, les profits ne l’événement n’ont pas encore été divulgués. De plus, la directrice générale ne confirme pas le retour de l’événement Dégout-Ô-Musée l’an prochain, car elle souhaite faire les bilans d’abord. De plus, celle-ci indique qu’elle a présentement en tête d’autres projets d’activités-bénéfices qui devraient être communiqués ultérieurement.
Le musée voit grand
Mme Breton confirme également que l’institution qu’elle dirige caresse présentement un projet de modernisation et d’agrandissement. « Nous avions confié un mandat pour la réalisation d’une étude de faisabilité. Celle-ci nous indiquera ce qu’il nous sera possible de faire, et à quel coût », avance-t-elle. D’emblée, elle indique qu’elle souhaiterait augmenter l’espace d’exposition et offrir un nouvel accueil aux visiteurs. Une fois l’étude complétée, ce qui devrait se faire au cours des prochaines semaines, elle pourra alors s’adresser aux instances gouvernementales et autres bailleurs de fonds afin d’obtenir le financement nécessaire. Pour l’instant, elle vise l’horizon 2020 – 2022 pour la complétion des travaux. Elle souligne que son projet pourrait être un excellent complément aux développements que souhaite faire la Ville de La Malbaie dans le secteur en 2019.
Une première rencontre pour deux adversaires
Nathalie Leclerc, candidate du Parti québécois dans la circonscription de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, était présente au Dégust-Ô-Musée. La nouvelle venue sur la scène politique provinciale était visiblement heureuse de rencontrer les convives. Il s’agissait du premier événement auquel assistaient les deux candidates aux prochaines élections provinciales. Celles-ci n’ont pas interagi, demeurant chacune de leur côté de la salle, à l’opposée l’une de l’autre.