Le SAAB veut sensibiliser la population à la “sécurité alimentaire”

Le SAAB veut sensibiliser la population à la “sécurité alimentaire”

Le mardi 26 juin en soirée, une vingtaine de personnes étaient présentes pour l’assemblée générale annuelle du Service alimentaire et d’Aide budgétaire de Charlevoix-Est (SAAB). L’organisme y a détaillé son plan d’action pour l’année 20182019. Il a également dévoilé le lancement d’une campagne de sensibilisation « La sécurité alimentaire : une affaire de tous ».

C’est dans leur nouvel immeuble de la rue Doucet à La Malbaie, acquis l’année passée, que s’est déroulée l’assemblée générale. Sur le panel on retrouvait Lucie Carré, directrice générale du SAAB, Nancy Tremblay, présidente du SAAB, et Carole Dufour, intervenante communautaire au CIUSSS de la Capitale-Nationale, qui a présidé l’assemblée générale. Mme Tremblay a rappelé que
l’organisme souffrait d’un manque de liquidités. En effet, le SAAB n’est pas financé par le gouvernement du Québec. Récemment, l’organisme a interpellé la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, pour un soutien financier de 40 000 $.
Leur principal partenaire demeure Centraide, organisation philanthropique qui œuvre pour la lutte contre la pauvreté. Cette année, le SAAB pourra bénéficier d’un montant de 63 000 $ de leur part. Le reste des revenus provient principalement de dons et d’activités
d’autofinancement. Malgré cette « souffrance de liquidités », Mme Tremblay a toutefois rappelé l’importance du SAAB pour la communauté. Elle a d’ailleurs tenu à remercier son « équipe en or ».
Lors de l’assemblée, Marie-Ève Goedike, intervenante au SAAB, s’est adressée aux gens présents pour expliquer les actions de l’organisme. Ses clients sont des gens avec des difficultés financières, mais elle ajoute qu’elle reçoit « toutes sortes de profils ». « Ce sont des gens qui ont besoin qu’on déstigmatise la pauvreté, continue Mme Goedike, la beauté du SAAB c’est qu’on offre des services personnalisés ». Elle ajoute que les personnes démunies « n’ont pas droit aux imprévus », alors elle les aide à faire un budget et à défendre leurs droits au niveau de l’aide sociale, entre autres.
Le plan d’action pour l’année 2018-2019 repose sur 4 axes : l’amélioration des opérations, l’amélioration de l’offre des services, l’amélioration de l’approvisionnement et l’amélioration du financement. Une des activités phares de cette année sera la campagne de sensibilisation intitulée : « La sécurité alimentaire, c’est une affaire de tous ».