Rorqual frappé par une hélice

Rorqual frappé par une hélice

La carcasse a été retrouvée sur la rive de Petite-Rivière- Saint-François.

La carcasse d’une baleine a été découverte dimanche dernier en avant-midi par Jean-François Dion, de Petite-Rivière-Saint-François, alors qu’il se rendait au chalet de ses beaux-parents.

M. Dion a aussitôt téléphoné aux policiers, qui ont transmis l’information au Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) de Tadoussac. Un membre de cette organisation a par la suite communiqué avec M. Dion afin de dépêcher une spécialiste en biologie marine sur les lieux. Cette dernière est venue sur place pour identifier la carcasse, prendre les mesures et placer une balise. La carcasse est celle d’une femelle rorqual de 7 mètres.

À la suite de l’analyse, elle a mentionné que le rorqual n’est pas mort de façon naturelle. Il y avait des lacérations, qui auraient été provoquées selon toute vraisemblance par l’hélice d’un bateau.