Quatre agentes communautaires en poste pour le G7 (vidéo)

Quatre agentes communautaires en poste pour le G7 (vidéo)

Crédit photo : claude boulet

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) et la Sûreté du Québec (SQ) font équipe pour assurer les relations avec la communauté d’ici à la tenue du Sommet du G7 en juin 2018 à La Malbaie en affectant des ressources spécialisées pour informer la population.
De passage à nos bureaux pour expliquer leur mandat, les quatre agentes des relations communautaires ont confirmé qu’elles sont maintenant en poste à temps plein afin d’effectuer leurs tâches. Ann Marcotte et Isabelle Michaud, du détachement de la GRC à Québec, ont aménagé ici il y a trois semaines tandis que Laurie Bergeron et Marie-Ève Martin, de la SQ de Charlevoix, ont été libérées de leurs fonctions pour compléter cette équipe dont le mandat premier est de répondre aux interrogations des gens.
Ils font partie du Groupe intégré de la sécurité, chargé de planifier et d’assurer les opérations de sécurité entourant l’événement. Le rôle de ces agentes est d’assurer des communications régulières et transparentes avec les résidents, les commerçants, les élus ainsi que les différents groupes communautaires et sociaux de Charlevoix. « Nous sommes vraiment une courroie de transmission de l’information », assure Isabelle Michaud. Cependant, les policières demeurent en fonction et pourront passer à l’action si elles sont témoins d’actes répréhensibles.
Un volet de relations communautaires est essentiel à la planification d’un événement d’envergure comme le Sommet du G7. Il permet d’assurer un lien étroit avec la population pour favoriser un déroulement positif et sécuritaire de l’événement.
Comment les joindre?
Les personnes qui auraient des questions ou des préoccupations relatives à la sécurité peuvent communiquer avec les agents des relations communautaires par téléphone au 1-866-848-5849 ou par courriel à infosecurite-G7-securityinfo@rcmp-grc.gc.ca
Le Groupe intégré de la sécurité s’est aussi assuré de la collaboration du journal Le Charlevoisien et de son site lecharlevoisien.com pour véhiculer l’information, de même que de CIHO.