Des produits de grande qualité pour les Fêtes

Des produits de grande qualité pour les Fêtes

Le Salon des métiers d’art de Charlevoix, qui se tenait du 8 au 10 décembre dernier, a été un succès. Pour sa 11ième édition, il a attiré 31 exposants et de 2000 personnes ont franchies les portes de la Cité-d’art de Cap-à-l’Aigle. Ces dernières ont pu faire des trouvailles made in Charlevoix en prévision des Fêtes.
« Je suis satisfaite de l’achalandage. C’est semblable à l’an passé », décrit Annick Perron, directrice générale de la Corporation des métiers d’art dans Charlevoix. Elle souligne que plusieurs événements se déroulent en même temps et que la recherche d’une nouvelle clientèle est toujours en défi. « Les producteurs présents sont très contents d’être ici et heureux de leur expérience », poursuit-elle.
Pour celle-ci, la qualité des produits offerts distingue l’événement des marchés de Noël ou des autres rassemblements du genre. « Nous acceptons selon les métiers d’art et l’art populaire. Nous avons une accréditation, et il y a des critères de sélection pointus, » énonce celle qui croit que chaque type d’événement à sa place. Aussi, elle souligne que ce n’est pas parce qu’un producteur n’est pas accepté que ses œuvres ne sont pas attrayantes.
De plus, la synergie créée entre les artisans est une autre réussite pour le salon. La directrice générale avance que ce genre d’activité est particulièrement apprécié des producteurs qui souhaitent sortir de l’isolement de leur atelier et rencontrer des clients potentiels. « Le salon est aussi une vitrine pour les artisans. Plusieurs reçoivent des commandes de clients rencontrés lors de cette fin de semaine dans les mois suivants », décrit-elle. En effet, plusieurs visiteurs ont profité de l’occasion pour échanger avec les exposants et en apprendre plus sur leur art.
Selon elle, le coup de cœur du salon a été l’entreprise clermontoise Safran Nordique : « Ils ont vendus tous leurs coffrets ! C’est une très belle nouveauté ». De plus, les artisans de Les Éboulis ont remporté le prix du beau kiosque, et un panier-cadeau d’une valeur de 100$. « Nous voulons encourager les producteurs à se dépasser ! », avance-t-elle.
« C’est sûr que nous allons revenir l’an prochain pour une 12ième édition! », s’exclame Annick Perron. Par contre, il est possible que certains éléments soient revus et améliorés par le conseil d’administration de la corporation. Également, le site internet de l’organisme sera bientôt refait pour attirer encore plus de membres et de clients.