Près de mille raccompagnements pour Opération Nez rouge

Près de mille raccompagnements pour Opération Nez rouge

Bénévoles, président d'honneur et coordonnateur d'Opération Nez rouge de Charlevoix-Ouest. Photo prise sur la page Facebook de Charlevoix-Ouest.

Même si l’est et l’ouest de la région n’ont pas battu de records cette année quant au nombre de raccompagnements avec 990 transports, les deux coordonnateurs sont très satisfaits du travail de leur organisation lors du temps des Fêtes 2017-2018.

Par Gilles Fiset

Dans l’ouest de Charlevoix, il s’est effectué 448 transports répartis sur 10 soirées, une légère augmentation par rapport à la dernière saison 2016-2017 qui totalisait 437 transports. La soirée la plus occupée a été celle du 16 décembre avec 65 demandes de raccompagnement. « Il nous aurait fallu une équipe de bénévoles de plus pour bien faire durant cette soirée-là tellement il y avait du monde qui sollicitait nos services », commente le coordonnateur de Nez rouge dans Charlevoix-Est, Magella Lavoie.

La grande nouveauté cette année dans l’Ouest a été les visites de la mascotte officielle un peu partout dans les bars et durant certaines activités comme le marché de Noël. « C’est une formule que l’on va essayer de refaire l’an prochain parce que ça donnait beaucoup de visibilité aux services de Nez rouge là où il risquait d’en avoir besoin le plus », affirme M. Lavoie. Ce dernier a été heureux de constater la présence de beaucoup de nouveaux bénévoles et surtout des jeunes. « C’est vraiment bien parce que nos bénévoles vieillissent et ça prend une relève », confie le coordonnateur.

Pour ce qui est de l’est de la région, il s’est fait 553 raccompagnements comparés à 627 l’an dernier. Une baisse expliquée par un nombre moins élevé de soirées d’ouverture du service qui est passé de dix l’an dernier à huit cette année.

La soirée la plus achalandée a aussi été le 16 décembre dans l’Est avec un total de 85 raccompagnements.                Alain Goulet, le coordonnateur de l’organisme pour l’est de la région est très satisfait du déroulement de la dernière opération. « Ça a vraiment bien été. On a eu une forte participation au niveau des bénévoles et l’équipe de coordination a fait un travail remarquable », commente-t-il. Alain Goulet espère qu’Opération Nez rouge puisse disposer d’encore plus de bénévoles l’an prochain, question de pouvoir aider encore plus de gens à rentrer sécuritairement chez eux durant le temps des Fêtes.