Près de 650 000 $ pour les organismes de Charlevoix

Près de 650 000 $ pour les organismes de Charlevoix

Par Paul O’Neill

Les représentants de Cen- traide Québec et ChaudièresAppalaches étaient de passage à Baie-Saint-Paul la semaine dernière afin d’annoncer des investissements totalisant 646 200 $ pour l’année 2018-2019.

Le Président-directeur général de Centraide Québec et ChaudièresAppalaches, Bruno Marchand, était sur place pour annoncer le nom des organismes bénéficiant d’une aide financière et le montant qui leur sera versé. Dans Charlevoix, ce sont 18 organismes qui profiteront d’une contribution variant de 16 000 $ à 69 500 $. Les montants peuvent sembler relativement modestes, mais pour certains organismes c’est la différence entre la survie et la fermeture. Par exemple, pour Cassandre Lessard de la Maison des jeunes “La Baraque des Éboulements”, la contribution annoncée de 20 000 $ représente 33 % du budget annuel de l’organisme et constitue donc un apport essentiel à la poursuite de ses activités.
M Marchand a souligné que cet engagement dans la collectivité « c’est l’équivalent de refuser de baisser les bras devant les difficultés des gens qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts, des jeunes qui sont en difficulté et des populations laissées pour compte ». Il a aussi expliqué quels sont les 4 champs d’action dans lesquels œuvrent les organismes appuyés par Centraide:
Soutenir la réussite des jeunes
Quatre organismes travaillant auprès des jeunes : Forum jeunesse, Maison de la famille, Maison des jeunes Esper-Ados et Maison des jeunes La Baraque se partagent près de 100 000 $ soit 15 % du montant global. Avec cette aide, les organismes vont tenter d’assurer le meilleur départ possible pour les jeunes, mais vont aussi faire du travail de rue et offrir de l’hébergement d’urgence et du répit.
Assurer l’essentiel
Le Mouvement Action-Chômage et le Service alimentaire et d’aide budgétaire sont les deux organismes soutenus par Centraide dans leur mission consistant à venir en aide aux personnes qui peinent à combler leurs besoins de base, comme se loger, se vêtir et se nourrir. Ils se partagent 16 % de l’aide versée à la région, soit un peu plus de 100 000 $.
Briser l’isolement social
Il s’agit du volet qui rafle la part du lion du financement aux organismes de la région avec un
montant de 406 200 $ ou 63 % du total, mais répartis entre 11 organismes dont : Ancrage de l’Isle-aux-Coudres, Centre de prévention du suicide, Centre des femmes, Centre communautaire Pro-Santé, etc. Il s’agit d’un volet important parce que l’isolement social a des conséquences graves sur la santé globale. Briser l’isolement, c’est s’assurer que personne ne soit seul avec sa souffrance, son problème de santé mentale ou son vécu de violence.
Bâtir des milieux rassembleurs
Pour ce champ d’action, Centraide a versé 41 100 $ à l’Association bénévole de Charlevoix. Bâtir des milieux de vie rassembleurs et inclusifs, c’est soutenir l’action bénévole, assurer la mixité sociale, favoriser la participation citoyenne et encourager l’engagement social.
Bruno Marchand admet que soutenir 18 organismes dans Charlevoix, c’est aussi en laisser un certain nombre sans soutien financier, parce que les ressources ne sont pas illimitées et les critères très stricts. Il ajoute toutefois que tous les trois ans, la candidature de nouvelles organisations est étudiée. Un exercice prévu pour 2018 et déjà en cours.
De son côté, pendant son allocution, le maire de Baie-Saint-Paul, Jean Fortin, a salué l’engagement
de Centraide et a rappelé que dans la région, Baie-Saint-Paul est la seule municipalité qui offre à ses employés la possibilité de contribuer à Centraide à partir de déductions à la source. Il a lancé un appel aux autres municipalités afin qu’elles fassent de même, arguant que de toute façon, les problèmes que Centraide ne contribue pas à résoudre se retrouvent toujours dans la cour des municipalités.