Les politiciens réagissent aux accidents sur la 138

Les politiciens réagissent aux accidents sur la 138

La ministre Véronyque Tremblay

En réaction aux nombreux accidents survenus sur la route 138, Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports, a annoncé le 1er décembre dernier la réalisation de travaux d’urgence afin d’améliorer la sécurité sur la voie routière la plus achalandée de la région. Cette décision conclut une semaine au cours de laquelle le gouvernement libéral a été interpelé par la Coalition Avenir Québec (CAQ) à l’Assemblée nationale à ce sujet.
Par Jean-Sébastien Tremblay
Afin d’améliorer la sécurité et de prévenir les collisions frontales, des bandes rugueuses seront installées au centre de la chaussée dans deux secteurs de Saint-Tite-des-Caps. Elles s’étendront sur 3,2 kilomètres entre la rue Industrielle et l’intersection ouest de l’avenue Royale et sur 4,7 kilomètres entre le chemin du Lac-Noir et la rue Armand-Crépeault.
Ces travaux étaient initialement prévus pour la saison estivale 2018, mais ont été devancés afin de sécuriser ces secteurs rapidement. Ils ont débuté le 4 décembre et occasionneront certaines entraves à la circulation routière. « Nous déplorons les évènements survenus sur la route 138 cette semaine. La sécurité des usagers de la route est une priorité pour nous. C’est pourquoi nous prenons les moyens pour accroître la sécurité dans ces secteurs », avance la ministre Tremblay.
La CAQ transporte le débat à l’Assemblée nationale
Le 29 novembre, Benoit Charrette, porte-parole en matière de Transports de la Coalition Avenir Québec (CAQ), a interpelé la ministre déléguée aux Transports au sujet de la route 138 lors de la période de questions à l’Assemblée nationale. « Outre les bandes rugueuses, est-ce que la ministre s’engage à implanter de nouvelles mesures d’ici le sommet du G7 de cet été? » a questionné le député de Deux-Montagnes.
En réplique, Mme Tremblay a réitéré son engagement à installer des bandes rugueuses dans les secteurs à risques. « Évidemment, si on nous recommande de faire davantage à la lumière des conclusions des rapports policiers et du coroner, oui, je vous le garantis, nous allons faire tout ce qui doit être fait », poursuit-elle.
Benoît Charrette a rappelé que 12 personnes ont perdu la vie dans ces portions de la route 138 au cours des dernières années. Il a également rapporté les propos de Marc Lachance, directeur général de Saint-Tite-des-Caps, qui dénonçait la lenteur du ministère des Transports à effectuer des travaux afin d’accroître la sécurité routière.
Quant à elle, la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré Caroline Simard joint sa voix à celle de sa consœur députée de Chauveau. Elle tient à rassurer la population à l’effet que la sécurité routière dans le comté constitue l’une de ses priorités. Elle profite également de l’occasion pour inviter la population à