Nouveau médecin dans Charlevoix-Ouest: trop peu… Beaucoup trop peu

Nouveau médecin dans Charlevoix-Ouest: trop peu… Beaucoup trop peu

Malgré l’annonce faite la semaine dernière par voie de communiqué de l’arrivée d’un nouveau médecin pour Charlevoix-Ouest cet été, le Dr Gaétan Dallaire qui dirige le Groupe de médecine de famille de l’ouest de la région trouve que c’est trop peu.

Par Gilles Fiset

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, ont envoyé un communiqué aux médias le 14 février pour annoncer l’arrivée d’un nouveau médecin à l’été pour le secteur de Charlevoix-Ouest.

Selon le Dr Dallaire, l’arrivée de ce médecin était déjà connue, c’est celui qu’il attendait à l’automne tout simplement (il en était fait mention dans l’article sur le même sujet de l’édition du 14 février dernier. NDLR). De plus, « Ce médecin-là va faire de la prise en charge, mais aussi de l’urgence, car c’est un nouveau médecin. C’est-à-dire que j’aurai juste un demi-médecin pour la prise en charge des patients quand on sait que l’importance pour la pratique, c’est la prise en charge, ça évite que les gens se rendent à l’hôpital », affirme le Dr Dallaire. « C’est grandement insuffisant, on a besoin de plusieurs médecins à temps plein pour prendre en charge de 3 000 à 4 000 patients et ça ne résoudra pas le problème de L’Isle-aux-Coudres. C’est bien d’avoir de l’aide, mais un seul poste de médecin, c’est incomplet. C’est comme recevoir une voiture avec un pneu dessus seulement, ça roule mal », ajoute-t-il.

L’attaché de presse du ministre de la Santé et des Services sociaux, Catherine W. Audet, a répondu aux questions du journal en ce qui a trait au problème de recrutement de médecins dans la région et à L’Isle-aux-Coudres par un courriel. « Les effectifs médicaux sont répartis d’une manière équitable sur l’ensemble du territoire québécois. Nous venons d’annoncer qu’un nouveau médecin commencera sa pratique au GMF de Charlevoix-Ouest, dès l’été 2018. Nous tenons à rassurer la population : le nouveau médecin en pratique couvrira notamment le territoire de L’Isle-aux-Coudres, assurant ainsi à la population de la région un accès à des soins de proximité et de qualité ». Aucun de nos appels n’a été retourné. La députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard, n’a pas retourné nos appels non plus au moment d’écrire ces lignes, soit mardi matin.

Des inquiétudes, encore

On n’est pas sorti du bois, cet après-midi, j’ai encore pris un patient atteint d’un cancer de l’estomac qui n’avait pas de médecin pour le prendre en charge. Quand je pense que d’ici les prochaines années, on est trois vieux médecins qui vont prendre leur retraite et qui ont de 1 000 à 1 500 patients chacun », se désole le chef du l’unité de médecine de famille de Charlevoix-Ouest. À l’approche des élections provinciales, le médecin de famille engagé pense résolument « qu’il faut donner un coup de barre. Il faut que la population fasse pression sur nos instances politiques », termine-t-il.