Nathalie Leclerc veut abolir la taxe imposée aux familles

Nathalie Leclerc veut abolir la taxe imposée aux familles

Nathalie Leclerc, candidate du Parti québécois, veut décentraliser le pouvoir.

La candidate du Parti Québécois pour Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Nathalie Leclerc, abolirait la taxe famille imposée par le gouvernement libéral, si elle est élue le 1er octobre. Elle propose plutôt le retour au tarif unique de 8.05 $ par jour pour le premier enfant dans les CPE et de 4 $ par jour pour le deuxième enfant.

Nathalie Leclerc a constaté que le régime d’austérité du gouvernement libéral a affecté la qualité des services offerts tout en diminuant son accessibilité. Actuellement, des listes d’attente importantes existent dans plusieurs circonscriptions, dont la nôtre. Des projets de CPE ont dû être abandonnés. La marge de manœuvre de ces derniers a été réduite. On a plutôt permis le développement d’un réseau privé, peut-on lire dans un communiqué.

La candidate du Parti Québécois insiste sur le choix suivant de son parti. « Toutes les futures places seront octroyées aux CPE, a-elle indiqué. Des études universitaires démontrent avec une certaine clarté que les services offerts par ces derniers sont d’une plus grande qualité grâce à un personnel plus qualifié que ceux offerts par le réseau privé. La mission éducative des CPE n’est pas compatible avec celle de faire des profits ».