La MRC de Charlevoix-Est candidate

La MRC de Charlevoix-Est candidate

Par Paul O’Neil

Lors de la réunion du Conseil des maires de la MRC de Charlevoix-Est du 27 mars, le préfet Sylvain Tremblay a parlé avec enthousiasme de la candidature de la MRC de Charlevoix Est en vue de l’obtention d’un pôle régional d’innovation et de l’aide financière qui l’accompagne.

Dès l’annonce faite par le gouvernement du Québec d’un investissement de plus de 32 M$ pour soutenir la création et la mise en œuvre de 18 pôles d’innovation et d’un réseau national, une initiative qui s’inscrit dans le futur Plan d’action gouvernemental en entrepreneuriat 2017-2022, Sylvain Tremblay a voulu que la MRC lève la main et se porte candidate. Pour le préfet Tremblay : « Cette démarche est justifiée par le fait que la MRC a perdu plus de 8 millions de dollars de masse salariale avec les fermetures de la machine 4 et de General Cable ». M. Tremblay croit que dans la région, un tel pôle pourrait s’articuler autour de la fibre de carbone et d’une entreprise comme Fibrotech, même s’il s’agit encore d’une société en démarrage.
Les pôles régionaux d’innovation constitueront des lieux de convergence servant à stimuler l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation. Ils viseront à susciter la collaboration et la concertation entre les différents acteurs socio-économiques. Ils permettront également d’orienter les entrepreneurs actuels ou en devenir vers des services d’accompagnement spécialisés ou encore de les aider à saisir des occasions d’affaires, en collaboration avec les partenaires régionaux. Le gouvernement du Québec consacrera un maximum de 400 000 $ par année par pôle régional pour un investissement total de 28,8 M$ sur quatre ans. Sylvain Tremblay devra rassembler rapidement les parties prenantes à ce projet, car les demandes doivent être déposées au plus tard le 30 avril 2018.
Outre les pôles d’innovation, il a évidemment été question, au cours de cette séance, du G7 et de l’aéroport de Saint-Irénée qui, on le sait maintenant, sera investi par les militaires pendant plus de trois semaines, avec campement et diverses infrastructures. L’intensité de l’activité qui s’y déroulera a incité la MRC à muter certains membres de son personnel à l’aéroport pendant le sommet et des discussions sur les compensations qui seront versées à la MRC étaient prévues pour les jours suivants. Les maires présents ont aussi approuvé l’embauche d’un agent de développement social et d’un agent de développement économique, des mesures qui feront l’objet d’une annonce officielle au cours des jours à venir.