Légalisation du cannabis : Deux formations pour Vision d’Espoir de Sobriété

Légalisation du cannabis : Deux formations pour Vision d’Espoir de Sobriété

Photo courtoisie

L’organisme Vision d’Espoir de Sobriété se prépare en vue de la légalisation du cannabis le 17 octobre prochain. En effet, il augmentera ses interventions dans la région.

Selon Lucie d’Entremont, coordonnatrice, la légalisation ne représente pas un défi de taille pour leur organisme : « On va continuer à aider les personnes avec des problèmes de dépendances et faire de la sensibilisation, mais on va être plus présent dans la communauté pour renseigner la population. »
L’organisme offrira deux formations à partir de l’automne. La première sera spécifique aux problèmes de consommation dans le milieu de travail et sera destinée aux employeurs afin de les aider. La deuxième sera destinée aux parents d’adolescents qui désirent s’outiller davantage face aux problèmes de dépendances. Une partie de la formation sera d’ailleurs consacrée à la légalisation du cannabis afin de répondre à leurs inquiétudes.
Aussi, bien que l’organisme soit déjà établi au Centre éducatif Saint-Aubin, Mme D’Entremont assure qu’ils seront plus présents auprès des élèves. Des ateliers sur la prévention sont prévus dans les classes et une intervenante demeure sur place deux jours par semaine afin de répondre aux questionnements des élèves, mais aussi des professeurs et de la direction.
Mme D’Entremont croit qu’il est difficile de savoir si les locaux de Vision d’Espoir seront plus achalandés après la légalisation, toutefois, elle est d’avis qu’il y aura plus de questionnements. « Il va y avoir un effet de curiosité au début, mais ça va s’apaiser », croit-elle. D’ailleurs, cette dernière ne s’inquiète pas de l’éventuelle légalisation de la marijuana : « Ça peut faire peur, mais il ne faut pas oublier que l’alcool est légal. Certaines personnes ont des dépendances à l’alcool, mais la majorité de la population n’en ont pas.