La CAQ va de l’avant pour fixer l’âge de consommation du cannabis à 21 ans

La CAQ va de l’avant pour fixer l’âge de consommation du cannabis à 21 ans

La CAQ veut fixer l'âge de consommation du cannabis à 21 ans.

Les Québécois âgés de 18 à 21 ans ne pourront plus acheter ou posséder légalement du cannabis lorsque le projet de loi 2, déposé le 5 décembre en matinée à l’Assemblée nationale par la Coalition Avenir Québec, sera adopté. Le gouvernement veut mieux encadrer la consommation du cannabis. Elle sera aussi interdite dans les lieux publics.

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, santé publique et vitalité des régions, André Fortin, dénonce l’approche qu’il considère irresponsable du gouvernement. En voulant augmenter l’âge légal à 21 ans pour acheter et consommer du cannabis, le gouvernement va à l’encontre des recommandations d’experts et ne prend pas en compte la protection des jeunes de 18 à 21 ans, a souligné M. Fortin dans un communiqué.

Encore récemment, l’Association de la santé publique du Québec s’insurgeait contre le projet de la CAQ, car la hausse de l’âge à 21 ne protégera pas les jeunes puisqu’ils n’auront pas accès aux produits contrôlés à faible teneur en THC.

D’autre part, l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec, qui compte 170 membres, a rapidement fait savoir qu’elle appuie le projet de loi, selon un article publié par Radio-Canada. « Au Québec, la consommation de cannabis est déjà trop banalisée. Nous voyons des jeunes souffrant de psychoses toxiques et victimes d’accidents dus aux facultés affaiblies par le cannabis et autres drogues », affirme le Dr Gilbert Boucher, président de l’Association.