Une journée consacrée à l’agenda progressiste de Trudeau et aux pays invités

Une journée consacrée à l’agenda progressiste de Trudeau et aux pays invités

La deuxième journée du Sommet du G7 à La Malbaie sera l’opportunité pour le premier ministre Justin Trudeau de mettre de l’avant son agenda progressiste. De plus, l’arrivée des dirigeants des 12 pays invités et de dirigeants de diverses organisations internationales ajoutera de la diversité à l’événement.

La journée de travail s’est ouverte avec un déjeuner-conférence portant sur un thème très cher à Justin Trudeau : l’égalité des sexes. Sur place, était présentes les membres du comité consultatif ayant pour mandat de se pencher sur cette question formé plus tôt cette année par l’élu.

Celui-ci a déclaré qu’il souhaitait que soit mis en place des mécanismes afin d’examiner cette question horizontalement dans toutes les sphères d’activité des membres du G7. « Nous devons nous préoccuper de l’impact que nous avons sur les femmes dans chacun de sujets que nous discutons », a-t-il déclaré. Il a ajouté que cela était très important afin que la croissance économique profite à tous. Isabelle Hudon, ambassadrice canadienne en France, en est la présidente du comité.

Néanmoins, le président Donald Trump a volé la vedette lors de cet événement, à lequel il est arrivé très en retard.

Après le départ du président américain, Justin Trudeau a accueilli les dirigeants des 12 pays invités sur le terrain à l’avant du Fairmont Le Manoir Richelieu. Ces derniers ajoutent de la diversité culturelle à l’événement. L’Argentine, le Bangladesh, Haïti, la Jamaïque, le Kenya, les Îles Marshall, la Norvège, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, l’Afrique du Sud et le Vietnam se joignent ainsi aux discussions.

Au cours de l’après-midi, les échanges porteront sur l’environnement et les océans. Un communiqué conjoint devrait être émis par la suite par les sept pays membres. Justin Trudeau conclura le Sommet en s’adressant à la presse sur le coup de 16h.