Gabrielle Cadieux-Gagnon rachète la ferme familiale

Gabrielle Cadieux-Gagnon rachète la ferme familiale

Gabrielle Cadieux-Gagnon.

Si la tendance se maintient, les agneaux seront de retour au pâturage et dans la bergerie de la ferme mise sur pied il y a plus de 25 ans par Vital Gagnon et Lucie Cadieux. Leur fille Gabrielle, co-fondatrice du Mousse Café et propriétaire du Resto boutique La Table, a fait l’achat de ce patrimoine familial mis en péril par ses créanciers. « Officiellement, le 6 novembre, le 60 jours de délai nécessaire pour conclure une vente dite sous contrôle de justice est terminé», se réjouit-elle.

Pour l’instant, la jeune femme en est à finaliser les derniers détails de la transaction qui permettra notamment à ses parents de demeurer sur la ferme. Ceux-ci ont jeté leur dévolu sur le développement international, Lucie Cadieux étant consultante dans le domaine depuis de nombreuses années.

Gabrielle Cadieux Gagnon souhaite ramener l’Agneau de Charlevoix dans la bergerie, mais veut réfléchir à un modèle, rentable, qui lui permettra de poursuivre ses activités professionnelles actuelles. « Je ne suis pas formée en agriculture, mais j’ai grandi dans la production ovine. Pour moi, ce patrimoine devait survivre parce que mes parents se sont tellement battus pour la reconnaissance de l’indication géographique protégée », de dire Gabrielle Cadieux-Gagnon, qui souhaiterait possiblement travailler avec un autre producteur. Elle n’exclut pas de diversifier les revenus.

«J’ai un petit faible pour les porcelets, j’aimerais avoir des porcs au pâturage. On a aussi une équipe d’étudiants qui travaillent un projet sur la terre, peut-être pour aller transformer les produits forestiers non ligneux. Il y a des options intéressantes, l’avenir dira vers quoi on se dirige », conclut-elle.


Gabrielle Cadieux-Gagnon, au centre, a participé à une discussion après la projection du documentaire Le plancher des Vaches, d’Anaïs Barbeau Lavalette et Emile Proulx Cloutier, en présence de la réalisatrice et de l’agricultrice Amélie Tremblay. Ce film suit trois jeunes qui fréquentent la Maison familiale rurale, une école d’agriculture qui propose une formation en alternance stages immersifs-études.