Françoys Bernier, fondateur du Domaine Forget, visé des allégations d’inconduites sexuelles

Françoys Bernier, fondateur du Domaine Forget, visé des allégations d’inconduites sexuelles

La salle Françoys-Bernier

Sophie Bernier, nièce du fondateur du Domaine Forget Françoys Bernier, a dénoncé ce matin des abus sexuels dont elle aurait été victime aux mains de son oncle alors qu’elle était âgée de 14 à 16 ans. Lors d’une entrevue qu’elle a accordé au Journal Le Soleil, Mme. Bernier révèle que son célèbre oncle la rejoignait le soir dans son lit dans la maison qu’elle partageait avec ce dernier aux Éboulements au cours de trois étés. Il posait alors des gestes de nature sexuelle sur cette dernière. Elle a choisi de briser le silence dans la vague du #moiaussi. Françoys Bernier est décédé en 1993.

De plus, Mylène Moisan, du Journal le Soleil, a révélé que le fondateur du Domaine Forget aurait également fait d’autres victimes, lesquelles préfèrent garder l’anonymat.

En réaction à ces allégations, le comité exécutif du conseil d’administration vient d’annoncer qu’il retirait toute mention de Françoys Bernier au Domaine Forget de Charlevoix. La salle de spectacle est donc maintenant sans nom.

Plus tôt en journée, Sylvain Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix-Est, lançait déjà un questionnement quant à l’opportunité de renommer la salle Françoys-Bernier du Domaine Forget. « Est-ce que Françoys Bernier est le genre de modèle que l’on veut donner à la société ? », lançait l’élu.