François Lambert parle de son parcours au Salon Carrefour Affaires

François Lambert parle de son parcours au Salon Carrefour Affaires

Le conférencier François Lambert accompagne les organisateurs et partenaires du Salon Carrefour Affaires, Raphaël Dubois, Pascal Harvey (SADC de Charlevoix), Benoît Côté (Benoît Côté cpa) et Johanne Côté.

Le Salon Carrefour affaires s’est conclu le 6 décembre avec la conférence de l’ex-dragon, l’hommes d’affaires et investisseur, François Lambert. Il a parlé de son parcours et a donné quelques conseils aux entrepreneurs pour réussir dans le milieu des affaires sous la formule «Un pro à l’apéro».

« Pour se lancer en affaires il faut d’abord penser aux humains avant l’idée ou le produit que l’on souhaite commercialiser, a affirmé François Lambert lors de sa conférence sous le thème En affaires, il n’y a pas de plan B. Souvent, l’histoire derrière l’entreprise peut aussi nous influencer à aimer un produit. Comme investisseur dans l’émission Dans l’œil du dragon, je m’intéressais à la personne avant de m’intéresser à ce qu’elle pouvait m’offrir. Lorsque l’on fait du réseautage comme vous avez fait aujourd’hui, on fait souvent l’erreur de parler au lieu d’écouter ce que les autres ont à dire. »

La Chambre de commerce de Charlevoix est satisfaite du déroulement du Salon Carrefour affaires, qui a attiré 80 personnes à l’Hôtel le Germain Charlevoix sous sa nouvelle forme. « Nous avons reçu de bons commentaires des gens, ils ont aimé participer aux conférences, a souligné la directrice générale, Johanne Côté. Notre but était de redonner aux entrepreneurs. Le speed dating sur l’heure du dîner a aussi amené les entrepreneurs à mieux se connaître. »

Le style de François Lambert n’a pas fait l’unanimité et a fait jaser plusieurs personnes sur les réseaux sociaux. « Nous ce que nous voulions proposer comme conférencier c’est un homme qui a réussi en affaires et c’est ce que nous avions avec François Lambert, a mentionné le coprésident de la Chambre de commerce, Raphaël Dubois. Les gens qui étaient présents ont aimé la conférence et c’est ce qui importe pour nous. »