Fraîche farine au Moulin La Rémy

Fraîche farine au Moulin La Rémy

Le Moulin La Rémy est de nouveau en fonction, après une pause de près de 5 ans. Rudy Laixhay a piloté la modernisation des procédés de fabrication qui comptent toutefois une part de tradition : les meules de pierre de silex.

“Avant le feu, il y a 5 ans, je n’étais pas du tout impliqué ici. Il savoir que le bâtiment est capitalisé par la Famille Cabot. À la suite du décès de Frank Cabot, par personne interposée, on s’est retrouvé, avec la famille Labbé, en relation avec l’avocat de la famille puis avec Colin, qui reprenait la mission de son père. J’ai été invité par Héritage Charlevoix à faire part de l’intérêt que je pourrais avoir à redémarrer le moulin.»

Sous traitant pour les Moulins de Soulanges, Rudy Laixhay n’a pas eu à réfléchir très longtemps avant de se lancer. « J’ai analysé ça, j’ai interpellé mes collègues de France où j’ai des associés qui ont une grande expertise dans le domaine et je suis revenu avec une proposition. J’étais intéressé, bien sûr, mais il fallait une certaine modernisation, que ce soit dans la transmission de l’énergie qui produit les moutures, dans le tamisage et l’automation. On a donné une vocation au Moulin différente d’avant. Avant, on ne fournissait que la petite boulangerie ici, mais là, on vise une production beaucoup plus importante », explique M. Laixhay.

La Boulangerie À chacun son pain compte utiliser les farines moulues au Moulin La Rémy d’abord graduellement puis éventuellement dans chacun de ses produits de boulangerie. «Il y a de l’éducation à faire. C’est une farine plus riche, mais qui donne d’excellents résultats, très savoureux», explique Jean-Christophe Lamontagne, co-propriétaire de la boulangerie, impatient de travailler avec les farines fraîchement moulues. L

« La mouture sur pierre de silex permet de garder 99% du germe dans le grain, ce qui est normalement enlevé dans la production industrielle. On a ainsi davantage de minéraux et de fibres intégrés dans les farines », renchérit M. Laixhay.

Le moulin a recommencé à tourner il y a quelques jours seulement, mais est conçu pour rouler à l’année et 24h/24h. « Il a été conçu pour ça, maintenant il faut trouver des clients pour la mise en marché, mais on a déjà plusieurs personnes intéressées », conclut Rudy Laixhay.