Éloi Dauphin n’en était pas à sa première victime

Éloi Dauphin n’en était pas à sa première victime

Éloi Dauphin, qui a reconnu sa culpabilité à deux chefs d’accusation en lien avec des attouchements sexuels sur un mineur de moins de 14 ans mercredi le 18 octobre 2017 au palais de justice de La Malbaie, avait déjà fait une victime en semblable matière. En effet, le récidiviste avait été retrouvé coupable d’attouchements sexuels sur un enfant de moins de 16 ans en 1994.  Il a alors été condamné à purger 30 jours d’emprisonnement discontinu. La récidive constitue un facteur aggravant en prévision de l’audition sur sentence prévue le 20 février 2018.