Domaine à Liguori: un descendant rempli de fierté

Domaine à Liguori: un descendant rempli de fierté

Denis Simard

Le Domaine à Liguori de Petite-Rivière-Saint-François aura une seconde de vie, grâce à la prise en charge par la toute nouvelle Coopérative de solidarité de l’Affluent. Le travail accompli remplit de fierté Denis Simard, descendant de Liguori.

Par Gilles Fiset

« Je suis tellement fier d’eux. Ça me touche profondément ce qu’ils ont fait », témoigne Denis Simard, arrière-petit-fils de Liguori Simard, présent lors de l’inauguration de la Coopérative de L’Affluent, le jeudi 2 août.

M. Simard garde en mémoire le caractère foncièrement bon et généreux de son arrière grand-père chez qui il a passé de nombreux étés de son enfance. Un trait de personnalité qui se reflète bien à travers les nouvelles fonctions de son domaine, soit accueillir les gens de passage ou ceux de la municipalité pour leur faire profiter des charmes de l’endroit.

Jusqu’à maintenant, il y a un café, une auberge de jeunesse et un camping rustique d’une vingtaine de places. L’auberge peut loger 15 personnes dans deux petits dortoirs et trois chambres à coucher. Ces réalisations, jumelées à un aménagement paysagé et quelques autres rénovations des édifices du site, complètent la première phase évaluée à presque 300 000 $.

La coopérative a pu bénéficier de presque 90 000 $ de subventions et d’environ 150 000 $ de prêts avec ou sans intérêts de différents organismes gouvernementaux ou institutions financières en plus d’une collecte de fonds de 10 000 $ pour aller de l’avant. Le reste du montant nécessaire à la remise sur pied du domaine a été fourni par la cinquantaine de membres de la coopérative.

Les administrateurs ne veulent pas en rester là cependant. Ils souhaiteraient aller de l’avant avec une deuxième phase, et ce dès l’été prochain, si tout continue d’aller pour le mieux. L’ancienne grange serait alors transformée en salle de spectacle quatre saisons et des emplacements de camping « prêt-à-camper » de style « uttopia » ou yourte ainsi que d’anciens petits chalets, récupérés du Balcon Vert, seraient mis à la disposition des voyageurs. Cette seconde partie du projet est évaluée quant à elle à près de 160 000 $.

Les membres de la coopérative de solidarité de l’Affluent présents le 2 août pour l’inauguration accompagnés de quelques représentants des instances politiques et économiques qui leur sont venues en aide.

Denis Simard, arrière-petit-fils de Ligori Simard, assis dans les marches de la maison dans laquelle il a passé de nombreux étés, dit être très fier du travail accompli par les administrateurs de la coopérative.