Deux jeunes Charlevoisiennes se font la voix d’ici

Deux jeunes Charlevoisiennes se font la voix d’ici

Photo David Innes - PCO/BCP Photographer

Dans la foulée de la préparation du Sommet du G7, deux jeunes Charlevoisiennes, Éléonore Fortin-Rousseau, étudiante en Sciences humaines au CECC et Alexandra Lavoie, étudiante en Techniques policières au Cégep Garneau ont participé au Sommet du Y7. L’événement s’est tenu à Ottawa du 15 au 18 avril dernier, et avait pour but d’obtenir la vision des leaders de demain à propos des cinq thèmes qui seront abordés en juin prochain.
« Notre rôle était de représenter Charlevoix au sein des négociations du Youth 7 (Y7). Nous avons pu faire entendre la voix de notre région à travers des entrevues exclusives avec les politiciens et en assistant aux négociations», racontent les deux étudiantes. Chaque pays du G7 et l’Union européenne avaient délégué quatre représentants jeunesse pour prendre part aux discussions. Les Charlevoisiennes, en compagnie de deux représentants de la Première Nation Innu, accompagnaient la délégation canadienne.
Ces dernières ont été impressionnées de voir les 32 participants de partout à travers le monde collaborer activement afin d’identifier des problématiques communes et afin de trouver des solutions durables qui conviendraient à chacun de leur gouvernement. « Durant tout le processus, l’inclusion et l’équité étaient au cœur de leurs préoccupations », renchérissent-elles. Pour ces dernières, ce Sommet a été la preuve qu’il est possible d’en arriver à un consensus malgré les différences de culture.
« Les solutions proposées sont réalistes. Nous n’étions pas sur un nuage idéologique ! », affirme Éléonore Fortin-Roussseau. Par exemple, les jeunes ont conclu de la nécessité de nommer une personne dans chaque pays qui sera responsable d’assurer l’égalité entre les genres. Un communiqué qui sera disponible sous peu au www.y7canada.com. Celui-ci reflètera le contenu des consensus obtenus lors du Sommet Y7, et sera apporté au Sommet du G7 par Justin Trudeau lui-même.
Éléonore Fortin-Rousseau et Alexandra Lavoie étaient très fières de leur participation à l’événement. Elles ont été choisies suite à un processus de sélection rigoureux. Pour l’étudiante au CECC, une mordue de politique, sa participation au Y7 a confirmé son choix de carrière. En effet, elle entreprendra un baccalauréat en affaires publiques, option relations internationales.
Le sommet Y7 a été créé par un partenariat entre le Bureau de Gestion des Sommets (BGS) et l’organisme Jeunes diplomates du Canada. Son but est d’offrir la chance aux jeunes des pays du G7 et de l’Union européenne de se rencontrer afin de faire valoir leurs recommandations.