Pour démystifier l’homosexualité et la bisexualité

Pour démystifier l’homosexualité et la bisexualité

Le Groupe régional d’intervention social de Québec (GRIS-Québec) a lancé un nouveau projet le 19 février dernier dans Charlevoix, intitulé « le GRIS-Québec en région ». Ce dernier consiste à offrir des interventions de démystification de l’homosexualité et de la bisexualité auprès des jeunes de la région, afin qu’ils en aient une vision positive. De plus, certaines formations peuvent également être offertes aux adultes.
« Il y a des besoins en région comme dans les grandes villes », soutient André Tardif, directeur général du GRIS-Québec. Les interventions présentées en classe et en milieu jeunesse prennent la forme de témoignages. Elles sont animées par des intervenantes et des intervenants bénévoles dûment formés pour répondre aux questions des jeunes à propos du vécu en lien avec l’homosexualité ou la bisexualité. « Nous ne présentons pas des statistiques. Nous offrons plutôt des réponses à partir du vécu de chaque individu. Nous voulons mettre un visage sur une réalité qui peut être inconnue aux jeunes », décrit-il. Ainsi, l’organisme compte faciliter le processus d’intégration de la diversité sexuelle et de genre dans les milieux scolaires et jeunesse et de déconstruire les mythes et les préjugés auprès des jeunes.
Pour GRIS-Québec, ces interventions sont essentielles pour les milieux scolaires et jeunesses. « Une importante étude québécoise révèle que quatre élèves sur dix sont victimes d’intimidation à caractère homophobe en 3e et 5e secondaires, et ce, sans égard à l’orientation sexuelle. Neuf élèves sur dix rapportent entendre souvent ou à l’occasion des remarques à caractère homophobe » souligne M. Tardif.
Pour le personnel œuvrant auprès des jeunes, le GRIS-Québec propose la formation « À l’ère de l’inclusion ». Celle-ci présente des stratégies concrètes d’intervention, des mises en situation pratiques et une boîte à outils. La formation, qui est offerte en version de trois heures ou de six heures, aborde aussi les dimensions de l’identité de genre et de l’expression de genre. « Tous les adultes qui sont en relation avec des jeunes pourraient bénéficier de cette formation, que ce soit un enseignant ou le concierge de l’école », explique M. Tardif.
« Au-delà de la sensibilisation, nous souhaitons faire connaître l’organisme dans Charlevoix », affirme le directeur général. Celui-ci se fixe comme objectif de réaliser 25 interventions en milieu jeunesse et 5 formations. Toutes ces activités sont gratuites et disponibles jusqu’au 30 juin 2018. Elles sont financées grâce à l’apport du ministère de la Justice du Québec. Déjà, les réservations vont bon train. Pour plus d’informations, veuillez contacter GRIS-Québec au 418 523-5572.