Pas d’automatisation des comptoirs caissiers pour l’instant

Pas d’automatisation des comptoirs caissiers pour l’instant

La Caisse Desjardins de Charlevoix-Est n’automatisera pas de centres de service, pour l’instant du moins. Julien Tremblay, directeur général de l’institution financière, a tenté de rassurer ses membres, tout en énonçant que des changements étaient envisagés lors de l’assemblée générale annuelle tenue le 24 avril. Au-delà de la question des comptoirs caissiers, l’année 2017 a été prospère pour la coopérative.
Deux cent seize membres de la Caisse Desjardins de Charlevoix-Est étaient entassés dans l’auditorium de l’école secondaire du Plateau de La Malbaie. À l’entrée de l’assemblée générale, plusieurs manifestaient des inquiétudes quant à l’automatisation des centres de services, dans la foulée de l’annonce effectuée il y a quelques semaines par la Caisse Desjardins du Fleuve et des Montagnes.
Après avoir révélé différents résultats financiers, Julien Tremblay, directeur général, a abordé le sujet de l’heure chez ses membres. « Ce soir, je n’ai pas d’annonce à faire», déclare-t-il d’entrée de jeu. Néanmoins, il avoue qu’il y aura vraisemblablement des changements dans le futur quant aux services caissiers. « Nous ne pouvons plus rester comme nous étions. Il faut repenser notre réseau », affirme celui qui se dit conscient de l’impact de ces futurs changements chez ses membres.
Ainsi, dans la prochaine année, les dirigeants de la Caisse de Charlevoix-Est devront évaluer la situation et prendre une décision. Néanmoins, le processus sera plus ardu que dans l’Ouest, car les gens fréquentent encore leur comptoir caissier. En effet, selon les chiffres présentés, tous les centres de services ont un volume de transaction supérieur à 1 500 par mois, soit le seuil de rentabilité, excepté celui de Baie-Sainte-Catherine et de Saint-Aimé-des-Lacs. Dans l’Ouest, tous les centres de services automatisés n’atteignaient pas ce nombre.
Sylvain Tremblay, préfet de la MRC de Charlevoix-Est a présenté ses suggestions aux dirigeants de la caisse lors de la période de questions. Il les a invités à consulter la population dans le processus de réflexion sur l’avenir des services caissiers. Il demande aussi que le dialogue soit ouvert avec les intervenants locaux.
Cette remise en question s’effectuera dans le contexte où les affaires vont bien pour la Caisse Desjardins de Charlevoix-Est. Selon les résultats présentés lors de l’assemblée générale annuelle, l’institution financière a réalisé un excédent d’exploitation de 1,9M$, en hausse de 13,8% par rapport à l’année précédente. Au total, l’actif de la coopérative s’est établi à 515,4 M$, une augmentation de 7,4% en comparaison avec 2016.
De plus, fidèle à sa mission, la coopérative a remis 43 758 $ à la communauté par le biais de dons et commandites. De plus, elle y a investi 238 017 $ par le biais du Fonds d’aide au développement du milieu. Pour les dirigeants, il est essentiel que la caisse poursuive ses investissements philanthropiques dans les prochaines années.
Julien Tremblay, directeur général.