Pas d’argent supplémentaire pour réparer le chemin Pied-des-Monts

Pas d’argent supplémentaire pour réparer le chemin Pied-des-Monts

L’état du chemin Pied-des-Monts continue d’exaspérer les citoyens.

Crédit photo : Citoyens du secteur Pied-des-Monts

Une pétition contenant une centaine de signatures a été déposée mercredi soir lors de la séance du conseil municipal de Saint-Aimé-des-Lacs pour la réfection du chemin Pied-des-Monts. Même si la mairesse Claire Gagnon comprend les doléances des citoyens, elle ne pourra investir plus que le montant de 590 000 $ incluant une somme de 154 000 $ de la municipalité prévu au budget pour l’année 2017.

Une vingtaine de résidents était d’ailleurs présents lors de la séance du conseil afin de demander un chemin carrossable. « Nous avons aussi utilisé une subvention de 45 000 $ pour la réparation du chemin Pied-des-Monts cette année, a commenté la mairesse. Nous ne pouvons pas emprunter plus d’argent que ce que nous avions prévu au budget. La portion qui reste à faire cette année sera réalisée en régie interne. Nous ne pouvons pas effectuer la totalité des réparations qui n’ont pas été faites en 40 ans en seulement quatre ans. Nous avons aussi des demandes pour d’autres chemins dont celui du Lac Nairne. »

Une deuxième portion de la pétition sera déposée en septembre. Une rencontre est prévue prochainement entre le conseil municipal et le comité des résidents du chemin Pied-des-Monts, qui souhaite en savoir plus sur les sommes investies.

D’autre part, la mairesse de Saint-Aimé-des-Lacs souhaite trouver une solution quant à la sculpture, qui n’est pas terminé en raison d’un dépassement de coûts. Rappelons que l’ancien conseil municipal avait commandé une sculpture représentant Menaud maître draveur d’une hauteur de 75 pieds au sculpteur Martin Brisson afin de l’installer à l’entrée de la municipalité. Une somme d’environ 75 000 $ a été versée à l’artiste pour la réalisation de ce projet. Elle provient d’une subvention, des commanditaires et de la municipalité. Toutefois, le conseil municipal ne veut pas remettre un montant de 50 000 $ supplémentaire pour permettre à l’artiste de terminer l’œuvre.

« Je vais rencontrer le Dr Jean-Luc Dupuis et l’ancien conseiller municipal Jean-Roger Vigneault à ce sujet dans les prochains jours afin de trouver une solution, a ajouté Claire Gagnon. Je veux aussi rencontrer une personne spécialisée dans le domaine de l’art. Une réunion spéciale aura lieu à ce sujet dans les prochaines semaines avec le conseil municipal. » D’autres commanditaires ont prévu de remettre des sommes pour cette sculpture, le conseil municipal poursuivra les discussions avec eux pour la finalisation de ce dossier.