Danse-o-thon du Centre-Femmes aux Plurielles: des pas de danse payants!

Danse-o-thon du Centre-Femmes aux Plurielles: des pas de danse payants!

Crédit photo : Claude Boulet

140 personnes ont dansé au profit du Centre-Femmes aux Plurielles lors d’une originale activité bénéfice qui n’en est pas à ses premiers pas… de danse! À eux seuls, la quinzaine de danseurs commandités du 8e danse-o-thon de l’organisme ont permis de récolter un peu plus de 2500$.

Jusqu’ici, 12 481$ ont été récoltés dans le cadre la campagne de financement annuelle qui prend diverses formes. « Notre objectif est de récolter 25 000$. On augmente un peu notre cible chaque année pour se mettre au défi, mais surtout pour répondre aux besoins grandissants de notre clientèle. Le coût de la vie augmente, les frais d’activités aussi. On veut continuer à avoir une offre de services adéquate », explique la coordonatrice du Centre-Femmes, Alexandra Simard.

Les montants récoltés sont investis dans tous les frais d’activités du centre. « On rembourse notamment les frais de gardiennage lorsque les femmes viennent participer aux activités, le transport, les accompagnements juridiques et médicaux… On débourse pour le matériel et les équipements dans les jardins communautaires, pour les aliments de base dans les cuisines collectives. On est aussi le seul organisme qui fait de la collecte de meubles destinés au service de dépannage dans la région », poursuit Mme Simard.

Entre 600 et 650 femmes différentes fréquentent le centre ou utilisent ses services pour des besoins « extrêmement variés ».

« La mission du centre femmes est toujours aussi pertinente. On brise l’isolement, on favorise l’aide, l’entraide, la solidarité et on a une foule de services pour répondre aux besoins et à la demande », poursuit la coordonatrice.

La levée de fonds se poursuivra dès la semaine du 13 février avec la vente de billets de tirage. Un crédit-voyage de 1500$ applicable sur la destination de votre choix est à la clé de ce tirage dont les billets seront en vente au Centre femmes, situé au 62, rue de la Grève, à Cap-à-l’Aigle jusqu’en octobre, mois qui marquera le 30e anniversaire de l’organisme communautaire.

Louise Brassard, de Via Capitale, et Patrick Côté, propriétaire de la Vitrerie Côté, ont agi à titre de co-présidents d’honneur du danse-o-thon, une activité originale et festive qui a la cote. « Ils ont fait un excellent travail de représentation et de mobilisation. On est content d’avoir pu compter sur ces deux personnes d’exception! », de conclure Alexandra Simard qui tient aussi à remercier son principal collaborateur, l’Hôtel Au Petit Berger, où s’est tenu l’événement.