Un Charlevoisien vous invite à partager son aventure: traverser le Canada à Vélo

Un Charlevoisien vous invite à partager son aventure: traverser le Canada à Vélo

Robert Demers à l’entrainement dans Charlevoix. Photo gracieuseté

Un Charlevoisien de 70 ans, Robert Demers, traversera le Canada à vélo cet été, un périple de plus de 5 000 km à boucler en 52 jours… Et il vous invite à l’accompagner par le biais des médias sociaux et du Charlevoisien.Par Gilles Fiset

Robert Demers, un résidant de Baie-Saint-Paul, enfourchera son vélo presque chaque jour du 2 juillet au 22 août pour réaliser un des grands rêves de sa vie, traversée le Canada à vélo, une « balade » de 5 388 km exactement de Vancouver à Montréal. L’odyssée sera divisée en 44 étapes de 122 km en moyenne, la plus longue totalisera 193 km, à faire en une seule journée.Le septuagénaire accompagnera un groupe d’une trentaine de mordus de vélo rassemblés par une agence de cyclotourisme pour entreprendre cette odyssée « Ce n’est pas une compétition cependant, l’important sera de terminer chacune des étapes », précise M. Demers. C’est l’agence qui se chargera de la logistique et des bagages ainsi que des hôtels dans lesquels les courageux cyclistes logeront tout au long du trajet.

Cela fait déjà de nombreuses années que Robert Demers songe à relever ce défi, particulièrement imposant. « J’y pense depuis 2010, pendant ma randonnée Québec-Boston (voir plus bas), un autre participant m’avait alors parlé de cette traversée du Canada et ça m’a donné la piqûre. C’est un énorme défi personnel que je me lance, une forme de dépassement de soi. C’est quelque chose de mythique de traverser le Canada à vélo. Selon moi, c’est un des plus grands défis cyclosportifs au monde de par sa longueur et la diversité des paysages », confie-t-il.

Inspirer

Robert Demers tenait à partager son expérience avec l’ensemble des Charlevoisiens. Il veut inspirer les gens, peu importe leur âge ou leur condition, à vivre leurs rêves. « J’espère que je pourrai faire rêver les gens qui nous suivront en allant au bout d’un de mes plus grands rêves et leur donner le goût d’aller au bout des leurs », confie-t-il en entrevue. « Le rêve et les défis sportifs sont accessibles à tous, jeunes ou vieux et même aux personnes qui ont un handicap. Tout le monde peut rêver et faire des défis sportifs », ajoute-t-il.

Préparation

Pour mettre toutes les chances de son côté, M. Demers s’entraine activement depuis deux ans. En plus de s’imposer de 5 000 à

6 000 km de vélo durant l’été et de pratiquer le spinning et la musculation en hiver, il a déboursé de gros montants de 2014 à 2016 pour aller s’entrainer sur route au Mexique durant la saison froide. D’ailleurs, lors de son départ de Vancouver, il aura déjà complété plus de 3 000 km de vélo juste cet été.

Le défi est immense pour un homme de cet âge, mais l’adepte de cyclotourisme n’en est pas à ses premières armes. Il y a longtemps, M. Demers avait déjà fait de la compétition comme coureur cycliste de 1963 à 1967, année durant laquelle il a remporté le trophée par équipe du Tour des 100 ans de la Confédération du Canada à Pont-Rouge. Plus récemment, en cyclotourisme proprement dit, Robert Demers a effectué plusieurs longs parcours avant de se lancer pour la traversée du Canada : le tour de l’Abitibi, une randonnée Montréal-Boston, la traversée de la Toscane en Italie et aussi le tour de la Gaspésie. D’ailleurs, avant de parcourir le Canada, Robert Demers testera son équipement et s’habituera à rouler en groupe en effectuant un petit voyage de 220 km Montréal-Platsburg aux États-Unis les 16 et 17 juin. Comme la volonté et l’entrainement ne suffisent pas pour réaliser une telle épopée, plus d’une quarantaine de commanditaires de la région ont accepté d’encourager financièrement l’ancien coureur cycliste pour lui permettre de tenter de réaliser son rêve. « J’aurai l’occasion de les remercier publiquement au cours de la traversée », précise le septuagénaire.

Suivez ses aventures

Votre journal Le Charlevoisien publiera une série d’articles, un par semaine environ, ainsi que des photos et des vidéos de l’épopée de Robert Demers du 4 juillet au 29 août. Les lecteurs seront invités à lui poser des questions sur son voyage par mon entremise ou directement sur son site Facebook.

Le trophée remporté par M. Demers en 1967 lors Tour des 100 ans de la Confédération du Canada. Photo gracieuseté