Tourisme Charlevoix vise plus jeune

Tourisme Charlevoix vise plus jeune

Tourisme Charlevoix veut rejoindre davantage les 35-49 ans avec un revenu familial de plus de 100 000 $ avec sa campagne publicitaire hivernale qu’elle lancera en novembre prochain.
Par Éric Maltais
Pour y arriver, elle investira plus de 360 000 $, une somme légèrement inférieure à l’an dernier, mais considérable puisque l’organisme mène maintenant trois campagnes distinctes, l’automne faisant l’objet d’une promotion particulière depuis cette année.
En hiver, les marchés de proximité comme Québec et le Saguenay–Lac-Saint-Jean sont précisément ciblés et les produits d’appel sont le ski, la motoneige et le Casino, entre autres. Montréal est plutôt ciblé l’été parce que les touristes prennent leurs vacances annuelles, donc bénéficient de plus de temps.
Le réseau de télévision V a été retenu à la place de TVA, avec une offre de 3 pour 1, et Radio-Canada avec son offre aux associations touristiques à 2 pour 1 du côté des médias traditionnels. Tourisme Charlevoix pense ainsi rejoindre 87,5% de son marché ciblé avec une fréquence de onze fois sur une période de trois mois.
La Gazette pour le marché anglophone, Espaces à Radio-Canada, La Presse et Ricardo figurent aussi parmi les médias retenus pour atteindre les clientèles visées.
Numérique
Avec près d’un million de pages vues et 100 000 clics de reconduction, la dernière année a permis de consolider la stratégie de communication quant aux canaux numériques. Utilisant différentes banques de données, ces actions permettent de revisiter ces gens qui affichent un intérêt pour Charlevoix.
La stratégie est aussi de produire de courtes vidéos originales de 6 à 10 secondes pour mousser les centres d’intérêt incontournables. Tourisme Charlevoix a d’ailleurs analysé les comportements des internautes sur son site Web. Cela a permis de ramener les grands attraits en page d’accueil. Des offres de partenaires ont également été ajoutées. « Il faut travailler avec de grands thèmes au lieu de sites touristiques de façon à répondre aux questionnements des clients », explique Michèle Moffet, directrice des communications.
Quant au volet créatif, les éléments de la dernière campagne « Charlevoix, Charme-moi » reviennent car ils obtiennent la cote auprès du public. Il faut se rappeler que Tourisme Charlevoix avait comme objectif de faire aussi bien cette année quant à la venue de visiteurs, après une année tout simplement record l’an dernier.
Ainsi, 2017 s’annonce encore meilleure. Il devient donc difficile de changer une combinaison gagnante, d’où la volonté de poursuivre avec l’agence Cadreon quant au placement média effectué par ordinateur en fonction de critères de recherche très précis.
Des sommes importantes sont aussi investies en partenariat afin de multiplier les occasions de visibilité, qu’il s’agisse de motoneige ou de ski alpin. Charlevoix a de quoi faire bien des envieux…