2e médaille académique pour Justine Savard

2e médaille académique pour Justine Savard

Justine Savard, étudiante en sciences de la nature au Centre d’études collégiales en Charlevoix (CÉCC), a remporté le mérite académique du Gouverneur-général mercredi soir dernier dans le cadre du Gala de la réussite « Les cinq saisons » présenté au Domaine Forget de Saint-Irénée, au cours duquel plus de 8000 $ ont été versés en bourses par la communauté de Charlevoix, entreprises et institutions.

Pour la brillante demoiselle, il s’agissait d’une deuxième récompense du genre. Elle avait d’abord été décorée lors de la conclusion de ses études secondaires à l’école secondaire du Plateau de La Malbaie, il y a 2 ans. Mlle Savard n’a pas changé d’idées depuis quant à son orientation professionnelle puisqu’elle rêve toujours de devenir astrophysicienne. Elle prendra la direction de l’Université Laval de Québec l’automne prochain pour y approfondir ses connaissances en physique, pavant la voie à une carrière en recherche ou en enseignement, selon ce qu’elle nous a raconté. Les prochaines années seront déterminantes quant à son choix.

D’ici là, la jeune femme passera son été à divertir les touristes à l’Observatoire astronomique de Charlevoix, dans l’ancien pavillon du Fairmont Le Manoir Richelieu, un endroit qui permet d’approfondir son savoir et qui gagne de plus en plus en popularité. Fier d’assister à la remise, Jean-Michel Gastonguay, son professeur et aussi employeur puisqu’il préside les destinées de l’Observatoire, encourage fortement la passionnée des sciences à aller au bout de ses rêves.

Lieutenant-gouverneur

De son côté, Kamille Dufour a mis la main sur le prix féminin du Lieutenant-gouverneur, qui vise à souligner la reconnaissance de l’engagement bénévole, de la détermination et du dépassement de soi, tout en ayant un rayonnement dans sa communauté et une attitude inspirante.

Comme exemple de ses bonne actions, elle est allée en compagnie d’étudiants de son cours de sociologie dans des épiceries pour démontrer les effets néfastes de l’accord commercial entre le Canada et l’Union européenne sur les producteurs laitiers et fromagers du Québec.

Aussi, elle a eu l’audace de couper ses cheveux et de les donner à la cause du cancer pour confectionner de perruques pour les femmes qui ont perdu leurs cheveux en réaction aux traitements nécessaires pour vaincre la maladie. Elle entreprendra un baccalauréat en travail social au pavillon de l’Université du Québec à Rimouski, à Lévis.

De son côté, Louis-Philippe Dufour-Chang a reçu l’honneur chez les garçons. Présentement en formation en gestion de commerce, le jeune homme aimerait un jour se lancer en affaires dans un secteur à déterminer.

M. Dufour-Chang s’est lancé dans l’organisation d’un souper-spectacle au profit de son école secondaire Saint-Pierre de l’Isle-aux-Coudres. Travaillant d’arrache-pied en compagnie d’un collègue et avec le support de sa communauté, l’événement a attiré 300 personnes et généré 7500 $ en profits versés à l’école.

Il s’implique en plus à faire connaître la Traversée de Charlevoix, un joyau qu’il faut promouvoir afin d’augmenter l’achalandage.

Inscription

Rencontré lors de l’événement, Daniel Guay, directeur du CÉCC, se réjouissait de l’excellence du Gala dans son organisation. Il soulignait en plus que le lancement du nouveau cours coopératif en gestion de commerce avait créé un engouement intéressant. Il s’est dit confiant de présenter une cohorte complète l’automne prochain.

« On s’attendait à une baisse de clientèle depuis quelques années, mais nous avons défié le temps. Nous notons une légère baisse, mais nous sommes confiants car nous sommes seulement au deuxième de trois tours d’inscription », a-t-il confié.